Integral Spiritual Center

Les vertus du sport pour la spiritualité

Dans la tradition judéo-chrétienne occidentale, on a tendance à faire une séparation radicale entre le corps et l'esprit. Mais il s'agit d'un point de vue qui est remis de plus en plus en question, surtout depuis que les cultures d'orient ont été popularisées chez nous. Les frontières deviennent de plus en plus floues et les pratiques comme le qi gong, le tai chi et le yoga cultivent le bien-être et la spiritualité en même temps, à travers des exercices corporels. Le sport est bon pour la santé, mais ses vertus dépassent largement le simple aspect musculaire.

Quand on pratique un sport, toute la chimie interne est mise en mouvement. Les muscles brûlent sucres et graisses et permettent un décrassage profond. Le cerveau sécrète des endorphines qui donnent une sensation de bien-être. Il est à signaler que beaucoup de médicaments du type antidépresseur visent à pallier le manque d'endorphine. Avec le sport, on les a naturellement, mais avec un équilibre bien préférable à celui apporté lors d'un traitement. L'oxygénation cérébrale a aussi un effet favorable. La prise de conscience de son corps à travers le mouvement et les interactions avec le milieu extérieur est aussi intéressante. Sentir l'eau quand on nage, un cheval ou un vélo au-dessous de soi, les partenaires dans les sports collectifs sont des éléments qui structurent notre conscience du monde qui nous entoure.

Bien sûr, certains sports se prêtent mieux à la découverte intérieure et à la communion avec l'univers que d'autre. Les enjeux de la compétition poussent à aller aux limites et à maltraiter son organisme. Ils peuvent générer stress et déception. Par contre, les activités en pleine nature permettent une relation privilégiée avec la création. Une randonnée en montagne a des vertus qui sont bien difficiles à retrouver dans un stade. Bien peu de sportifs médiatiques ont une démarche spirituelle, bien qu'il y en ait, et pas des moindres.

La relation entre le sport et la spiritualité est bien difficile à saisir. Certains mystiques reconnus n'ont aucune activité particulière, d'autres sont de fervents pratiquants du yoga, de la marche afghane ou des arts martiaux. Mais il est certain que de cultiver une relation avec son organisme permet de se sentir mieux avec soi-même et dans son environnement. C'est un bon point de départ pour aller plus loin.