Integral Spiritual Center

Bâtiments écologiques et les Jeux Olympiques

Les Jeux Olympiques représentent l’évènement sportif le plus attendu et le plus prestigieux du monde et nécessitent une organisation et une préparation faisant appel aux dernières technologies.

Lors de la construction des nombreux bâtiments pour les Jeux Olympiques de Londres en 2012, les organisateurs ont démontré leur volonté d’ériger des constructions écologiques. En effet, plusieurs constructions pour les jeux olympiques dévoilent des facettes vertes. A titre d’exemple, pour le stade principal, les architectes ont opté pour l’utilisation de matériaux recyclés, la collecte et la réutilisation des eaux de pluie et un toit ultra léger en tissu. Ce stade est le stade olympique le plus léger de toute l’histoire des jeux olympiques.

Certains bâtiments construits pour les Jeux Olympiques sont entièrement démontables. En effet, le stade de basket, le stade temporaire le plus grand des Jeux Olympiques de Londres, est une structure légère qui sera démontée afin d’être réutilisée ailleurs. Il est possible que ce stade soit vendu aux organisateurs des Jeux Olympiques de Rio de Janeiro en 2016 ou réassemblé dans un pays plus pauvre. Ce recyclage de structures imposantes démontre l’esprit responsable et durable de l’organisation de cet évènement sportif mondial.

Le bois est un matériau omniprésent dans la construction de la plupart des structures des Jeux Olympiques de Londres 2012. En effet, grâce au choix d’une isolation extérieure en bois du vélodrome de Londres, le bâtiment a été naturellement climatisé. De même, le toit du centre aquatique est construit en bois. D’autres éléments écologiques ont permis de réduire la consommation d’énergie de façon considérable, tels l’installation de nombreux vélux au vélodrome, qui a permis à la structure de bénéficier de lumière naturelle et le recyclage des eaux de pluie.

Désormais, l’écologie fait partie des jeux olympiques et les organisateurs sont de plus en plus conscients de l’empreinte des jeux olympiques sur le paysage à la fin des évènements sportifs.